fbpx

Même si pour Freud la libido est un concept bien plus large, elle se définit souvent aujourd’hui comme une énergie relative à la pulsion sexuelle, à l’appétit sexuel. Le manque de libido affecte plus les femmes que les hommes.

Nous entendons dire parfois que la baisse de libido fait partie intégrante de l’âge qui avance, et pourtant je reçois de nombreuses jeunes femmes qui vivent ce problème dans leur quotidien.

De nombreux facteurs peuvent diminuer ou augmenter la libido. Comment booster sa libido avec la naturopathie ? Avant de répondre à cette question, il est important de connaître les bienfaits d’une bonne libido et ce qui peut l’affecter.

Les bienfaits d’une sexualité épanouie

  • Elle va stimuler la libération d’endorphines. Elles sont sécrétées dans le cerveau avant de se répandre dans le sang pour provoquer une sensation de bien-être et parfois même d’euphorie. Ces endorphines contribuent également à diminuer la douleur, lorsque on a la migraine par exemple. Vous pouvez donc oublier le « non chéri pas ce soir j’ai mal à la tête ».
  • Elle va booster notre système immunitaire en augmentant le taux d’igA, un anticorps protecteur des infections et maladies.
  • Elle va permettre d’améliorer la perception de notre image et la confiance en soi.
  • Une activité sexuelle épanouie est bénéfique pour le sommeil. En effet les rapports sexuels favorisent la production d’ocytocine et de mélatonine. Ces deux hormones favorisent un sommeil de qualité.
  • Plusieurs études ont établi que le sexe agit sur la production de neurones et stimule la mémoire.
  • En stimulant le système cardiovasculaire, une sexualité épanouie aurait un effet bénéfique sur la santé de notre cœur. Ainsi les rapports sexuels vont augmenter le rythme cardiaque, stimulant ainsi la circulation sanguine.

Les facteurs de troubles de la libido

  • La fatigue : entre notre travail, la logistique de la maison, les enfants, notre libido est souvent mise à mal.
  • La prise de certains médicaments : un important effet secondaire des anti-dépresseurs et de la pilule contraceptive est la diminution de la libido par le biais d’une baisse de la testostérone. De la même manière, les statines et les hypoglycémiants diminuent le taux de testostérone, gage d’une bonne libido.
  • Les déséquilibres hormonaux : outre la testostérone, une baisse des niveaux d’androgènes et œstrogènes impacte négativement la libido. Cette baisse est liée à l’âge, au stress chronique, à l’imprégnation ostrogénique. Le taux de testostérone atteint son maximum au niveau de la vingtaine avant de baisser progressivement jusqu’à la ménopause. Après la ménopause, le taux de testostérone s’effondre entrainant avec lui la libido.

D’autres hormones impliquées dans le désir sexuel entrent en ligne de compte. Nous pouvons citer le GABA, la dopamine ou la prolactine. Ainsi la dopamine stimule le désir sexuel alors que la prolactine le diminue. Il faut savoir que certains médicaments vont inhiber la production de dopamine et stimuler la production de prolactine affectant ainsi la libido.

  • Facteurs psychologiques : l’imagination ainsi que le bien-être émotionnel et mental jouent un rôle important dans la libido féminine.
  • Les problèmes relationnels avec le partenaire sexuel : il peut arriver que ce soit un manque de désir passager ou pas, pour votre partenaire. Ne laissez pas la routine s’installer. Les jeux érotiques ne vont pas booster une libido éteinte mais ils permettront de maintenir le désir.
  • Certaines pathologies comme les fibromes, l’endométriose, le diabète ou des problèmes de thyroïde peuvent affecter la libido.
  • Un indice de masse corporelle trop élevé aura des répercussions négatives sur la libido.

Comment soutenir naturellement votre libido

Le style de vie participe à ce déséquilibre hormonal : une alimentation faible en graisse de qualité et riche en sucre raffiné, l’alcool, le tabac, la pollution… La naturopathie va vous aider à retrouver une bonne hygiène de vie en tenant compte des aspects physique, mental et émotionnel afin de retrouver une sexualité épanouie.

  • L’alimentation

Ce qu’il faut diminuer :

Les aliments transformés et raffinés qui entre autres entretiennent le surpoids qui est néfaste pour la libido.

La viande rouge dont la consommation d’hormones peut interférer avec la production normale d’hormones.

Les produits laitiers à base de lait de vache : ils peuvent contenir des phtalates qui agissent comme des hormones synthétiques qui interfèrent avec notre production d’œstrogènes et de testostérones.

Le sucre qui affecte la production d’hormones sexuelles de façon négative.

➡ La consommation d’alcool.

➡ la consommation de tabac.

Ce qu’il faut augmenter :

➡ Les aliments riches en collagène : le collagène diminue avec l’âge pouvant conduire à une paroi vaginale plus lâche chez la femme et à des troubles érectiles chez l’homme : consommez des bouillons d’os, optez pour une complémentation en collagène et/ou en vitamine C qui booste la production de collagène.

Les protéines riches en tryptophane : œufs, poissons, volailles.

Les Noix du Brésil, très riche en sélénium.

L’ail, le poivre et le gingembre qui vont augmenter le flux sanguin.

Safran et clou de girofle : ces épices sont bourrées d’anti-oxydants excellents pour la libido.

Chocolat noir à faible teneur en sucre.

L’eau : vous assurez toujours d’être bien hydratée car le manque d’hydratation peut contribuer à la sècheresse vaginale et diminuer le désir sexuel.

  • Il est important que le couple conserve les petites attentions au quotidien, communique librement sur le sujet, se garde des moments à deux.
  • L’exercice physique : il augmente la circulation du sang, diminue le stress, favorise la bonne humeur et un meilleur niveau d’énergie sans oublier l’augmenter la production d’endorphines.  C’est un excellent moyen d’augmenter votre libido.
  • Diminuer le niveau de stress : de nombreuses solutions naturelles s’offrent à vous : méditation, relaxation, sophrologie, cohérence cardiaque, les massages, l’aromathérapie, la phytothérapie… Si vous voulez en savoir plus reportez-vous à mon article sur la gestion du stress.
  • Améliorer le sommeil, c’est-à-dire retrouver un sommeil de qualité sans réveil nocturne et d’une durée de 7 ou 8 heures. Là encore je vous invite à lire ou relire mon article sur le sommeil.
  • Les bonbons vaginaux à base d’huile de coco.
  • Les huiles essentielles :

L’huile essentielle de jasmin.

L’huile essentielle de sauge sclarée, de néroli ou de gatiller pour les femmes ménopausées.

L’huile de fenouil.

L’huile essentielle d’Ylang Ylang.

L’huile essentielle de cannelle.

  • Les élixirs floraux

Celui qui me vient immédiatement en tête est l’élixir floral d’hibiscus qui favorise l’éveil de la sensualité afin de l’exprimer dans sa sexualité : trois gouttes directement sous la langue cinq fois par jour.

  • Certaines plantes :

Fenugrec : régule les niveaux de testostérone.

Le maca : régule le système hormonal, booste les glandes surrénales pour une meilleure énergie, augmente le désir sexuel et diminue la dysfonction érectile.

Le schizandra : c’est un très bon stimulant des hormones sexuelles.

L’Eleuthérocoque : ses vertus aphrodisiaques ont été démontrées par de nombreuses études. Il permet de lutter contre la fatigue et augmente la production des hormones sexuelles.

Le ginseng : grâce à ses propriétés tonifiantes et aphrodisiaques.

Le tribulus qui favorise la production d’œstrogènes et la fertilité. Le tribulus agirait sur le désir de la femme, sur l’excitation et la lubrification.

Etant donné que la baisse de libido peut avoir des causes différentes et variées, être accompagnée peut-être intéressant pour évaluer quelle stratégie adopter et quelles sont les plantes les plus adaptées pour vous.

Vous méritez toutes une sexualité épanouie, alors n’attendez plus, mettez tout en œuvre pour la trouver ou la retrouver.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial