fbpx

Les hormones sont des substances chimiques fabriquées par des glandes et des tissus spécifiques. Ces hormones vont agir comme des messagers chimiques sécrétés directement dans le sang. Elles agissent donc à distance de leur lieu de fabrication. Elles sont transportées par la circulation sanguine dans un autre organe ou tissu dont elle excite ou inhibe le développement et/ou le fonctionnement. Les hormones agissent au niveau de toutes les fonctions de l’organisme et leur équilibre est primordial pour être en bonne santé, physique, mentale et émotionnelle.

Ainsi les hormones rythment la vie de la femme tout au long de son existence. Comment agissent-elles sur notre corps et nos émotions ? Quelles sont les causes d’un dérèglement hormonal ? Comment peut-on équilibrer naturellement nos hormones ?

A quoi correspond le système hormonal ?

Son rôle

Il est chargé de coordonner les relations entre les différents organes et hormones. Les hormones sont secrétées par certaines glandes et organes comme la thyroïde, l’hypophyse, les surrénales, l’hypothalamus, les ovaires, les testicules ou le pancréas. Le système hormonal ou système endocrinien agit en contrôlant le niveau d’hormones qui circulent dans notre organisme. Si certains de ces niveaux sont déséquilibrés, cela va entrainer des problèmes de santé au niveau de la croissance, de la fonction sexuelle, du métabolisme, de la faim, de l’humeur, du sommeil…

Lorsque les hormones circulent dans le sang, elles vont se fixer à la surface des cellules en se liant à des récepteurs présents à l’intérieur de la cellule. Ces hormones agissent comme un messager chimique et vont jouer un rôle essentiel dans toutes les fonctions de l’organisme.

Les principales glandes du système endocrinien
  • L’hypophyse qui sécrète de nombreuses hormones : hormone de croissance (stimule la croissance surtout celle des os et des muscles), prolactine (stimule la production de lait après l’accouchement), la FSH (stimule la production d’ovules et de spermatozoïdes), la LH (stimule l’ovulation et la production de testostérone, la TSH (stimule la production d’hormones thyroïdiennes), l’ACTH (stimule la sécrétion de glucocorticoïdes par le cortex surrénal)…
  • La glande thyroïde qui sécrète la T3, T4 et la calcitonine.
  • La glande parathyroïde qui sécrète la PTH qui régule le taux de calcium dans le sang.
  • Le pancréas qui sécrète le glucagon et l’insuline.
  • Le thymus.
  • La glande pinéale qui sécrète la mélatonine, qui joue un rôle indispensable dans les rythmes biologiques.
  • Les glandes surrénales qui sécrètent notamment le cortisol, l’aldostérone, les androgènes et œstrogènes.

Les signes d’un dérèglement hormonal

  • Règles irrégulières
  • Le syndrome prémenstruel
  • La prise ou la perte de poids
  • La fatigue
  • L’infertilité
  • La dépression
  • L’anxiété
  • Les troubles de la libido
  • Certains troubles du comportement alimentaire
  • Compulsions alimentaires sucrées ou salées
  • Les problèmes digestifs
  • La perte de cheveux
  • L’acné
  • L’insomnie

Certaines pathologies vont se développer en fonction de ou des hormones déséquilibrées : endométriose, diabète, SOPK, hyperthyroïdie, hypothyroïdie, la maladie de Cushing…

Les facteurs de déséquilibres hormonaux

  • Une mauvaise hygiène alimentaire
  • Des antécédents médicaux
  • Les antécédents génétiques
  • Le niveau de stress
  • Le niveau d’exposition aux toxines de l’environnement (pollution, perturbateurs endocriniens)
  • Certaines allergies
  • Problèmes intestinaux
  • Emonctoires qui fonctionnent mal
  • Surpoids
  • Le niveau d’inflammation causé par une mauvaise alimentation
  • Le manque d’exercice
  • Un niveau élevé de stress
  • Le manque de sommeil et repos

Comment équilibrer naturellement vos hormones ?

Avoir une alimentation saine et adaptée
  • Remplacer les glucides par des graisses saines pour fournir des acides gras à chaine courte, moyenne et longue. Notre organisme a besoin de bonne graisse pour fabriquer les hormones (les avocats, les petits poissons gras type sardines ou anchois, l’huile de noix de coco, graine de lin, chia, graine de chanvre.
  • Eviter, les produits transformés, les sucres raffinés, les huiles végétales raffinées.
  • Adopter une alimentation avec un index glycémique bas et anti-inflammatoire (limiter le gluten et les produits laitiers à base de lait de vache) pour permettre un bon équilibre hormonal.
  • Consommer suffisamment de protéines (plus de poissons, de viandes blanches, d’œufs, de protéines végétales et moins de viande rouge).
Pratiquer régulièrement de l’exercice physique

L’organisme à besoin d’exercice pour être en bonne santé et notamment au niveau hormonal. Certaines disciplines comme le yoga ou le Pilate vont permettre une baisse du taux de cortisol. Attention, le sport pratiqué à l’extrême augmente quant à lui le taux de cortisol.

De nombreuses études ont démontré que le niveau d’hormones thyroïdiennes s’améliore à partir d’une certaine intensité d’entrainement. On peut en déduire que cela peut être intéressant pour les personnes souffrant d’hypothyroïdie.

Les compléments alimentaires

Ils ne se substituent pas à une alimentation saine mais peuvent être nécessaires ou donner un coup de pouce en cas de carences trop importantes :

  • Probiotiques pour un bon équilibre de la flore intestinale en complément d’une bonne hygiène alimentaire.
  • Huile d’onagre.
  • Des vitamines et minéraux pour corriger les carences : Vitamine D, sélénium, zinc, magnésium….
  • Bouillon d’os.
  • Plantes adaptogènes :
  • L’Ashwagandha pour l’équilibre de la fonction thyroïdienne ou pour surmonter une fatigue surrénalienne en cas de gros stress physique, mental ou émotionnel.
  • Le basilic sacré qui va permettre de réguler le niveau de cortisol, l’hormone du stress.
  • Les champignons fonctionnels comme le Reishi ou le Maitake qui favorise la résistance de l’organisme au stress, la santé intestinale, la santé métabolique et permettent la modulation du système immunitaire.

  • Certains compléments hormonaux : le gattilier, le framboisier, le pommier, l’alchémille, l’Actée à grappes noires, le lin… Ils vont soutenir les hormones féminines, un niveau d’énergie sain et un esprit positif.  Ces suppléments sont à utiliser avec la plus grande précaution en tenant compte des indications et des contre-indications. Je vous conseille fortement de prendre l’avis d’un professionnel.
Réduire le niveau de stress 

Les stress sont multiples : tensions au travail, dans la famille, bruits, carences…

Il est très important de travailler sur la gestion du stress car ce dernier va augmenter les taux de cortisol et entrainer une inflammation qui peut engendrer des problèmes de surpoids, d’acné, de thyroïde…

 Les exercices de respiration, la sophrologie, la méditation, l’acupuncture, les massages, les exercices physiques mais sans excès sont des solutions naturelles au stress.

Utilisation des huiles essentielles

  • La sauge sclarée : équilibre des phyto œstrogènes naturels, soulage certains symptômes du syndrome prémenstruel ou du SOPK.
  • Le fenouil pour améliorer votre santé intestinale, stimuler le métabolisme et réduire l’inflammation.
  • La lavande vraie qui soulage les anxiétés, le stress, les sautes d’humeur et favorise un sommeil réparateur.
  • Le bois de santal qui va augmenter la libido, réduire le stress, favoriser la relaxation, stimuler la clarté mentale.

Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution et l’avis d’un professionnel est fortement conseillé.

Limiter l’exposition de votre organisme aux perturbateurs endocriniens

 Ces derniers sont des molécules chimiques qui peuvent interagir avec notre système hormonal de plusieurs manières. Ils peuvent se fixer sur des récepteurs d’hormones, empêcher la production d’une hormone ou alors mimer sont action.

Nous côtoyons quotidiennement ces perturbateurs endocriniens (parabènes, phtalates, pesticides…) : produits d’entretiens, produits cosmétiques, jouets, fruits et légumes….

Voici quelques solutions simples pour lutter contre les perturbateurs endocriniens :

  • Bien aérer chez soi.
  • Laver vos vêtements neufs avant de les porter.
  • Consommer des produits biologiques surtout les fruits et légumes pour éviter les pesticides.
  • Limiter les emballages plastiques.
  • Limiter votre consommation en gros poissons très chargés en métaux lourds.
  • Choisir avec attention vos produits cosmétiques. Il faut lire avec attention la formulation. Pour vous aider, n’hésitez pas à télécharger des applications comme Clean Beauty ou INCI Beauty pour vous aider à décrypter les formulations pas toujours aisées à comprendre.
Retrouver une bonne qualité de sommeil

Les hormones fonctionnent selon un horaire. Ainsi le cortisol est régulé à minuit. Un bon sommeil va réguler les hormones du stress.

C’est également la nuit qu’est sécrété l’hormone de croissance pour permettre entre autres aux muscles de se développer.

La ghréline qui stimule la faim est faible pendant le sommeil. Par conséquent si vous dormez mal ou peu, votre appétit sera stimulé et en particulier l’envie de sucre qui va entrainer à son tour une augmentation de la sécrétion d’insuline, ce qui sur le long terme augmente le facteur de risque du diabète. Pour retrouver un sommeil de qualité je vous invite à lire ou relire mon article sur le sommeil.

Bien entendu, toutes ces recommandations ne doivent pas remplacer un suivi médical. Ces traitements naturels peuvent vous aider à soulager les symptômes, mais toujours sous contrôle médical.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial