fbpx

La monodiète est une pratique qui remonte à l’époque d’Hippocrate et est destinée à nettoyer le corps de ses toxines et à renforcer notre organisme.

C’est une méthode très efficace pour un mieux-être digestif et une meilleure vitalité, mais il faut prendre certaines précautions avant de la mettre en œuvre, sous peine de carences.

Alors qu’est-ce qu’une monodiète ? Comment choisir son aliment ? Comment établir son programme ?

monodiète

Qu’est-ce que c’est ?

Une monodiète consiste à ne consommer qu’un seul type d’aliment (soupe, légume vapeur, fruit, compote…) durant un repas, une demi-journée, une journée ou plus si besoin.

Sa durée et sa fréquence vont être déterminées en fonction du but recherché, de votre vitalité et de la quantité de toxines présentes dans l’organisme.

L’aliment choisi peut être consommé selon la quantité désirée. Parmi les aliments utilisés le plus fréquemment pour ces cures, nous retrouvons les fruits (raisins, pommes…) ou légumes (carotte, poireaux, choux…).

Bien entendu je vous recommande d’utiliser des produits issus de l’agriculture biologique et de saison.

Pourquoi pratiquer une monodiète ?

Notre mode de vie entraine un encrassement de notre organisme :

  • Une mauvaise alimentation,
  • Un stress chronique,
  • Pas suffisamment d’exercices physiques,
  • Facteurs environnementaux : pollution de l’air, pesticides…

Consommer un seul aliment dans la journée va permettre d’éliminer, alors que les associations d’aliments entrainent plutôt une assimilation.

Par conséquent, cette cure à de nombreux bénéfices :

  • Elle permet de nettoyer l’organisme sous l’effet du mécanisme d’autolyse, c’est-à-dire un processus d’autodestruction ou « d’auto-digestion » de certains tissus pour en récupérer les nutriments.
  • Elle permet une économie digestive.

Cette économie digestive va :

  • Permettre à notre corps de se régénérer et donc de conserver ou d’accroître sa vitalité,
  • Faciliter le travail de l’organisme à l’élimination de tous nos déchets,
  • Permettre au système immunitaire de garder son potentiel de défense. Car en favorisant le drainage des déchets et résidus métaboliques, on réduit un grand nombre de pathologies courantes ainsi que diverses causes de fatigue. En effet, les déchets colloïdaux vont favoriser les maladies infectieuses comme les bronchites, rhinites, sinusites… et les déchets cristalloïdes vont provoquer des rhumatismes, de l’arthrose…
  • Nettoyer notre sang et lui permettre de circuler plus librement. Et donc par voie de conséquence, de mieux alimenter nos cellules, mais aussi de mieux les débarrasser de leur déchets métaboliques (résultant de leur travail fonctionnel).

Comment cela marche ?

Une cure en monodiète va réduire au strict minimum le travail digestif et permettre ainsi à l’organisme de disposer de davantage d’énergie pour d’autres actions, comme notamment celle de nos défenses immunitaires.

Au cours de la monodiète, la fonction hépatique est réduite au minimum ce qui permet au foie de se dégorger et de se régénérer, et donc de disposer de davantage de ressources pour effectuer toutes ses autres tâches : système immunitaire, hormonal…

Quels aliments privilégier ? 

Il faut consommer uniquement des aliments d’origine végétale et proscrire les monodiètes d’origine animale comme les laitages, la viande, le poisson ou encore les œufs.

Je vous conseille de sélectionner des aliments faciles à digérer.

Il est important d’être prudent avec les aliments acides comme les agrumes ou l’ananas.

Il faudra éviter les aliments très riches en sucre (jus de fruits, fruits séchés…).

Une vigilance s’impose pour certains aliments qui peuvent être allergisants comme la fraise par exemple.

L’aliment se choisit en fonction de la nature des toxines que l’ont souhaite éliminer. S’i il s’agit de déchets colloïdaux, il est préférable de faire une monodiète de fruits ou de légumes. S’il s’agit de déchets cristalloïdes, il est alors préférable de pratiquer des monodiètes d’aliments alcalins : pommes de terre, bananes ou céréales.

Et dans la pratique ?

Si vous n’avez jamais fait de monodiète il vaut mieux commencer par une cure de 24 heures.

Durant la cure, il est très important de bien vous hydrater entre les repas, cela va permettre un meilleur drainage et une meilleure élimination.

Il est important de faire de la marche ou une activité physique (peu intense) pour optimiser la cure de monodiète.

Il faudra être à l’écoute de votre corps et manger à votre faim.

Un aliment peut être consommé de plusieurs façons, pensez à varier les plaisirs : jus, soupe, râpé, purée, vapeur, four…

Il est indispensable de préparer la cure deux à trois jours avant : diminuez les protéines animales, les produits laitiers, les excitants (soda, café…). On favorisera dans l’assiette les céréales sans gluten semi complètes ou complètes (quinoa, riz, millet, sarrasin…), les fruits et légumes, les protéines végétales (quinoa, légumineuses, tofu…)

Les monodiètes les plus courantes

La monodiète de pommes

Il s’agit de la cure la plus courante et pour cause, en plus d’être très pratique (fruit que l’on peut consommer toute l’année, avec plein de variétés, facile à consommer et économique), la pomme est un excellent aliment truffé de qualités nutritionnelles.

Elle est particulièrement riche en :

  • Fibres : contient de la pectine qui a une action coupe faim,
  • Calcium, magnésium, potassium, manganèse…
  • Vitamines B1 et C.

Ses principales vertus :

  • C’est un super antioxydant (lutte contre le vieillissement cellulaire, les douleurs inflammatoires…),
  • Elle est anti-constipation,
  • Elle est anti-cholestérol,
  • Elle participe à l’équilibre acido-basique de l’organisme,
  • C’est un coupe faim,
  • Elle est anti-rhumatismale.
La monodiète de raisins

Idéale à faire en automne, à la saison du raisin.

Il est très riche en :

  • Minéraux : potassium, magnésium, calcium, phosphore…
  • Vitamines : B1, B2, B3, B5, B6

Ses principales vertus :

  • C’est un super antioxydant (lutte contre le vieillissement cellulaire, les douleurs inflammatoires…),
  • Il est anti-constipation,
  • Il participe à l’équilibre acido-basique de l’organisme,
  • Il décongestionne le foie et la rate,
  • Il est revitalisant et détoxifiant.

Ne consommer que des raisins bio, le non bio contient énormément de pesticides. Bien rincer le raisin en le faisant tremper dans de l’eau. Il faut tout consommer, en mâchant bien la peau et les pépins.

La monodiète de bananes

Consommez des bananes bien mûres.

La banane est riche en :

  • Fibres,
  • Minéraux : magnésium, calcium, potassium, fer, phosphore…
  • Vitamines : du groupe B et particulièrement la B6 et C

Ses principales vertus :

  • Alliée du système nerveux : la banane est riche en tryptophane, nécessaire à la synthèse de la sérotonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle entre autres dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété ou du sommeil,
  • Alliée du système cardio vasculaire,
  • Elle favorise le fonctionnement des intestins grâce à sa richesse en fibres,
  • C’est un aliment très nutritif.
La monodiète de carottes

C’est une des meilleures sources de minéraux. Elle a également une action positive sur le fonctionnement des intestins.

Elle est très riche en :

  • Fibres,
  • Minéraux : Magnésium, potassium…
  • Carotènes.

Ses principales vertus :

  • Elle est antioxydante et donc ralentit le vieillissement,
  • Elle est reminéralisante,
  • Elle aide à avoir une belle peau et un joli teint,
  • Elle est anti-diarrhée,
  • Elle favorise la prévention des maladies cardio-vasculaires.
La monodiète de poireaux

C’est un aliment très diurétique et qui permet un nettoyage des intestins grâce à sa richesse en fibres.

Attention cette cure est déconseillée aux personnes sujettes aux infections urinaires et colites. Je vous déconseille de prolonger cette cure au-delà de 2 jours.

La monodiète de riz

C’est une monodiète indiquée pour les personnes frileuses et à faire plutôt l’hiver. Utilisez du bio complet ou semi-complet. Je vous conseille de choisir du riz basmati ou du riz sauvage pour leur index glycémique plus bas que les autres variétés. Bien entendu, Il devra être mangé nature, sans aucun accompagnement sauf éventuellement quelques épices. Evitez la galette de riz qui a un index glycémique très élevé.

Ses bienfaits :

C’est un aliment pauvre en graisse et riche en vitamines et minéraux.  Le riz est sans gluten ce qui en fait un aliment très digeste.

C’est une monodiète très nutritive pour ceux qui craignent d’avoir faim. Le riz est un aliment calorique qui va beaucoup solliciter le pancréas pour synthétiser l’insuline qui va permettre l’assimilation du sucre. C’est donc une monodiète à faire sur une courte durée.

La monodiète de pommes de terre

C’est une cure que je vous conseille de faire l’hiver. Elle est digeste et facile à faire.

Ses principales vertus :

  • Elle favorise l’équilibre acido-basique,
  • Anti- diabétique.

Bien entendu, on proscrit les frites et on déguste des pommes de terre cuite à l’eau ou à la vapeur.

Les précautions à prendre

Bien entendu faire une monodiète nécessite d’être à l’écoute de vos capacités et de vos besoins.

Il est très important de bien s’hydrater pendant la cure. Il est important de faire de la marche ou une activité physique (peu intense) pour optimiser la cure de monodiète.

Prenez toujours le temps de bien mastiquer les aliments.

Lorsque la cure se termine, il faudra faire une reprise alimentaire en évitant les excès.

Je conseille de faire des cures d’un à trois jours maximum. Au-delà, il est préférable d’âtre accompagné.

Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes en convalescence devront éviter de faire ces monodiètes.

En conclusion, la monodiète va permettre un nettoyage doux de votre organisme. Le système digestif va s’assainir, vous permettant de retrouver un confort digestif. Cela aura un impact positif sur votre vitalité et votre bien être.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial